top of page

Utiliser la Communication Animale dans la recherche d'animaux perdus

Dans la série "Animaux perdus", cet article s'adresse en particulier aux personnes qui pratiquent régulièrement la Communication Animale, et qui souhaitent rendre service à leur entourage en les aidant dans la recherche d'un animal perdu.


Nous l'avons vu dans un article précédent " Peut-on retrouver un animal perdu grâce à la CA?", c'est une entreprise parfois périlleuse et souvent décourageante que de vouloir retrouver un animal perdu. Je rappelle que la prestation en CA ne permet pas forcément à l'animal de rentrer ou d'être retrouvé, cependant, dans de nombreuses situations, c'est une aide précieuse.


Je vous livre ici un mode opératoire qui devrait vous aider à organiser votre travail en CA dans le cadre de la recherche d'animaux perdus.

1- Déterminer si l'animal est toujours en vie


Si vous pratiquez la CA depuis un certain temps, vous aurez remarqué que vous pouvez aussi bien échanger de cette manière avec un animal décédé ou en vie. Cet aspect de la CA peut mettre mal à l'aise certains, et heurter les croyances, je vous invite à consulter cet article sur le sujet pour y voir plus clair.


Lorsque nous prenons l'habitude de communiquer avec des animaux décédés et vivants, nous pouvons ressentir une différence entre les deux expériences: la plupart du temps les informations que l'on reçoit de l'animal vivant sont sensorielles, et très concrètes, incarnées, tandis que les informations venant de l'animal décédé peuvent se présenter sous la forme de phrases, et peuvent être plus abstraites. Cependant, ce n'est pas systématiquement le cas.

Curieusement, un animal décédé peut se présenter comme vivant, partager des information sensorielles; concrètes, incarnées, comme si son quotidien incarné continuait de se dérouler.


Alors comment savoir?

  • Guetter toute incohérence Si l'animal est perdu, il n'est pas cohérent qu'il se présente dans son quotidien, sans stress, à poursuivre ses routines à la maison, on peut supposer qu'il soit décédé et que "son âme" soit revenue "à la maison". Autre incohérence: le temps. Le temps qui ne passe pas, plus de rythme nycthéméral, plus de faim, un état d'éternité. Il est aussi possible d'avoir une incohérence dans les perceptions: l'animal qui voit tout à hauteur d'épaule ou d'en haut. Enfin , l'animal auquel vous vous adressez ne semble pas concerné par le fait d'être recherché par ses gardiens.

  • Absence de toute information de type incarné Vous pouvez avoir la sensation que l'animal est désincarné, par absence de perception de son corps, du froid, du chaud, de la faim.

  • Une situation figée dans le temps Lors de votre tentative de communication, vous vivez en permanence la même expérience, positive ou négative pour l'animal, comme si sa conscience restait "coincé" dans ce vécu, en boucle, aucune autre réalité n'existe.

  • Information explicite Vous percevez explicitement le décès de cet animal, vous pouvez identifier de quoi il est mort

Il est fondamental de répondre à cette question pour le gardien de l'animal perdu. Cela permet le cas échéant de débuter le deuil, de prendre du recul par rapport aux recherches, c'est douloureux mais ça peut aussi être un soulagement.


2- S'assurer que vous êtes bien en contact avec l'animal souhaité


Cette étape se réalise en deux temps: d'abord lors du contact avec l'animal, ensuite dans vos échanges avec son gardien.


Vous allez veiller à obtenir des informations vérifiables (dont le gardien de l'animal peut reconnaître l'exactitude) : ses habitudes de vie, son environnement habituel, ses congénères, ses jouets, ce qu'il mange, etc.

Et vérifier ces informations auprès du responsable de l'animal: si ces informations sont exactes, il y a de grandes chances que vous ayez effectivement eu contact avec l'animal recherché et vous pourrez avoir confiance en vos résultats.


En effet, lors de la CA avec un animal perdu aucune des informations concernant se situation de l'instant "T" ne sont vérifiables, faute d'observateur. Hors ces informations sont fondamentales, ce sont elles qui vont orienter les recherches, elles doivent être précises et exactes.


3- Comprendre les raisons de son départ


Les chances de retrouver un animal sont fortement impactées par la raison de son départ: l'animal a-t-il quitté volontairement son habitat (chat le plus souvent) ? A-t- il été chassé de son habitat (chat )? S'est-il perdu dans un environnement inconnu (chien ou plus rarement chat) ? A-t-il vécu une situation particulièrement stressante, le poussant à la fuite (chat et plus rarement chien)? Est-il en vagabondage, libre dans un environnement excitant (risque de se perdre vraiment dans ce cas- chien le plus souvent)?


En connaissant à la fois les mœurs de l'espèce concernée et les raisons de son départ, vous pouvez orienter le gardien de l'animal vers la stratégie de recherche la plus adaptée à sa situation.

> lire l'article "Pourquoi les chats se perdent-ils facilement? "

> lire l'article "Comment retrouver un chat perdu ? "

> lire l'article "Comment retrouver un chien perdu? "


4- Identifier l'environnement dans lequel il se trouve


Dans la grande majorité des cas, le gardien de l'animal reconnait l'environnement dont on parle en décrivant ce que l'animal nous a montré lors de l'échange en CA: celui dans lequel il a perdu son animal, celui qui entoure la maison, donc toujours relié au point de départ de l'animal. Les détails sont importants dans ce cas, car ils permettront de comprendre les raisons pour lesquelles l'animal perdu ne rentre pas ou d'indiquer au responsable de l'animal où se rendre pour le retrouver.


Ne dites pas "je perçois une rivière", décrivez la rivière : est-elle large? Petite? Sinueuse? Bordée d'arbres? L'animal est-il allé au bord? La voit-il de loin? Quel est le relief autour? Milieu urbain ou rural? Odeurs particulières?


Ne dites pas "je vois le chat tapis sous un buisson", décrivez le buisson: résineux? Feuillus. Terrain en pente ou plat? Espace chaud, ensoleillé ou ombragé? Bruits, environnement sonore? Comment le chat est-il arrivé là?


Quelques fois, l'animal a été déplacé par une personne de bonne volonté (ou pas) et il s'est reperdu ou bien il a été recueillis. Dans ce cas, la CA n'est d'aucune aide, il faut tout miser sur la diffusion de l'information de sa perte: affiches, réseaux sociaux, signalement auprès des vétérinaires, des refuges et de la gendarmerie. Pourquoi? Si l'animal est loin et dans un environnement inconnu de lui et de son gardien, il est impossible d'organiser des recherches sur le terrain.


5- Travailler en équipe


Dans certaines situations, le communicant peut gérer la situation seul: grâce aux informations dévoilées par la CA, l'animal est rapidement retrouvé ou il rentre de lui même, selon les raisons de son départ.


Dans d'autres cas, la situation dure, sans résultats, les gardiens de l'animal sont très inquiets, insistants, et le communicant a la sensation de "tourner en rond" avec un ensemble d'informations invérifiables. Un scénario se dessine, puis s'impose à lui, mais le communicant n'a aucun moyen de vérifier si son hypothèse est la bonne. A ce moment là, il est temps de se tourner vers un/une collègue!


Nous l'avons vu dans l'article " Peut-on retrouver un animal perdu grâce à la CA?", un communicant animalier ne peut pas localiser un animal, il ne peut que décrire l'environnement dans lequel celui-ci évolue. Par contre un radiesthésiste, en travaillant sur une carte, peut donner des indications géographiques.


Pour ce genre de travail avec la CA, il est quasi indispensable d'associer les compétences de plusieurs personnes.


Pour terminer cet article un bonus: téléchargez un protocole CA animaux perdus en pdf.


Protocole_CA_pour_animaux_perdus
.pdf
Télécharger PDF • 37KB

139 vues0 commentaire

Comments


bottom of page