top of page

Peut-on retrouver un animal perdu grâce à la Communication Animale?

Mon chat n'est pas rentré hier soir. Ce matin, je ne le vois pas.. ce n'est pas dans ses habitudes, j'appelle un Communicant Animalier : bonne ou mauvaise idée?


Communication Animale et animaux perdus, c'est un très vaste sujet, sur lequel j'ai donc rédigé différents articles, qui s'adressent à différents publics, et je diras qu'à priori non, on ne courre pas chez le communicant animalier en cas d'animal perdu, bien que je reconnaisse que oui, la CA peut aider dans ces cas là.


Lorsqu'un animal est perdu, le bon sens veut que l'on prenne différentes mesures concrètes rapidement, je vous dis lesquelles dans cet article. Il s'agit ensuite d'adopter une stratégie de recherche adapté à l'espèce de l'animal perdu et aux circonstances de cette perte, stratégies développées au cas par cas dans d'autres articles de la rubrique "animaux perdus".


Communiquer avec un animal perdu? OUI, mais...

1- ce que la CA peut apporter


Une séance de CA avec votre animal perdu permettra de recevoir des informations plus ou moins détaillées sur l'environnement dans lequel il se trouve. A priori, vous devriez aussi savoir si il est en vie, blessé ou décédé. Cette séance devrait permettre d'identifier les raisons pour lesquels l'animal n'est pas rentré ou a fugué, et met quelques fois en lumière une situation qui posait problème à l'animal avant sa fugue ou sa fuite. Les informations reçues dans cette séance peuvent être utiles pour déterminer l'attitude a adopter pour retrouver l'animal.


2- ce que la CA ne peut pas apporter


A aucun moment le communicant animalier n'a le pouvoir de faire en sorte que l'animal rentre.


Cela se produit quelque fois et c'est tant mieux!


Il arrive qu'un chat en difficulté avec ses congénères "se décide à rentrer" après la séance de CA, parce que le communicant l'en aura convaincu, mais la plupart du temps l'animal est réellement perdu (dans le sens où il ne sait pas où il est), même pas très loin de la maison, il est soumis à un certain stress ou à beaucoup d'excitation, et réagit à ce qui se présente à lui en termes d'opportunités et de menaces, sans tenir compte des messages du communicant, qui lui semblent ( à juste titre) plutôt abstraits la plupart du temps, au vu de sa situation.


De même la CA ne peut pas apporter d'information de géolocalisation. Soit vous reconnaissez l'environnement décrit par le communicant et vous orientez vos recherches dans cette direction, soit vous ne reconnaissez pas cet environnement et vous ne savez toujours pas où chercher.


A noter que l'animal évidemment se déplace et change de lieu régulièrement, il est possible d'arriver toujours trop tard, reconnaissant l'endroit décrit par le communicant après que l'animal l'ait quitté et on peut tourner en rond de cette manière des semaines entières.


3- identifier lorsqu'il est temps de cesser les recherches


C'est une étape importante et délicate à franchir: identifier le moment où il est temps de cesser les recherches, et donc de renoncer ne somme aux retrouvailles.


Le fait d'avoir des nouvelles de son animal via la communicant peut entretenir une situation qui, dans le long termes devient malsaine autant pour l'animal que pour l'humain. Lorsqu'un animal ne parvient pas à rentrer chez lui, nous avons


à lui souhaiter de retrouver un foyer bienveillant et adapté à ses besoins. Le ramener sans cesse dans le passé de son ancienne maison au moyen des CA ne lui permet pas d'être totalement disponible à reconstruire sa vie.


4- la notion de résultat


Bien que vous soyez dans une ardente envie de retrouver votre animal, le résultat attendu ne doit pas être le retour de l'animal mais recevoir des informations utiles et pertinentes, qu'elles vous rassurent ou non. Le retour de l'animal est bien entendu un grand moment de joie, mais il peut avoir lieu indépendamment de la CA (l'animal serait sans doute rentré de lui même). A contrario, le fait qu'il ne rentre pas alors que le communicant le perçoit en vie ne signifie pas une erreur de CA.. Un animal perdu et vivant finit par refaire sa vie la plupart du temps.


5- respecter le communicant


Cela semble une évidence et pourtant, si nombre de professionnels refusent à présent les animaux perdus, c'est bien souvent en premier lieu en raison d'expériences humaines très désagréables dans ce contexte.


Cet article vous a intéressé?


308 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page