Que peut-on attendre d'un communicant animalier professionnel?

Le métier de communicant animalier est en vogue aujourd'hui et on en trouve une multitude de version: tandis que les communicants se proclament tantôt interprète, tantôt thérapeute, on a vite fait de les assigner charlatans ou messies, selon que le service rendu nous déçoit ou nous impressionne.


De toute évidence, il nous faut trouver le juste milieu!

Cela commence sans doute par définir un champ d'application pour le communicant animalier professionnel, afin que son client potentiel sache ce qu'il est en mesure d'attendre d'une intervention en Communication Animale


👉 Je précise que la définition que je vais ici donner du métier de Conseiller en Communication Animale est personnelle, elle n'est pas forcément partagée par tous les acteurs de la profession.


A mon sens le communicant animalier professionnel agit sur 3 axes distincts :

  • accompagner l'humain

  • accompagner l'animal

  • orienter vers solutions pertinentes

Accompagner l'humain

Je situe dans cet ordre car en tout premier lieu, le professionnel est en contact avec l'humain, le responsable de l'animal, qui fait la démarche d'une consultation en Communication Animale parce qu'il rencontre une difficulté avec son animal, qu'il ne parvient pas à dépasser seul. Il est impératif de faire preuve d'écoute et d'empathie, en plus d'avoir développé des compétences propres à la relation d'aide. Le communicant animalier professionnel est capable d'identifier les besoins du responsable de l'animal, de l'accompagner dans les prises de décisions qui concernent le bien être de son animal et de répondre à ses questionnements concernant le bien être de son animal.


Accompagner l'animal

Parce qu'il a la possibilité d'établir un contact direct avec l'animal, le communicant animalier professionnel est aussi une personne ressource pour celui-ci. Une séance de Communication Animale devrait permettre à l'animal d'être entendu dans ses besoins, sentiments, émotions, ce qui en soi peut être un gros soulagement pour de nombreux animaux. Le communicant animalier professionnel a aussi la possibilité de rassurer l'animal, en lui permettant de prendre du recul sur une situation, en lui donnant des explications lorsqu'il est dans l'incompréhension, en l'accompagnant dans ses peurs. A l'issue de la séance, l'animal devrait voir sa vie changer en mieux, et donc être plus épanouis, plus détendu. C'est ce qui, la plupart du temps a un impact positif sur le comportement d'un animal: le fait de réaliser les ajustements nécessaires dans son environnement, ses activités, les habitudes qui le concernent, en se basant sur les informations obtenues par la séance de Communication Animale. A mon sens, il est indispensable qu'un communicant animalier professionnel dispose de connaissances théoriques concernant les animaux, en éthologie, en zoologie, en biologie, d'abord pour exploiter de façon pertinentes les informations que l'animal lui communique, ensuite pour avoir à sa disposition des ressources qui lui permettront de prendre du recul quant à ce qu'il aura perçu via la Communication Animale, enfin pour que son conseil soit pertinent et cohérents dans une prise en charge globale de l'animal.


Orienter vers des solutions pertinentes

Le travail du Communicant Animalier va au delà du simple interprétariat, il est nécessaire, à mon sens, qu'à l'issue de la consultation, le client sache ce qu'il va faire pour son animal, et qu'il soit assuré que sa démarche a plus de chances de porter ses fruits qu'une action tentée au hasard. A ce niveau, le communicant animalier professionnel doit être en mesure d'orienter son client vers un autre intervenant dans un autre domaine de compétence lorsque cela s'avère utile: ostéopathe, comportementalistes-éducateur, vétérinaire, etc... il est à noter que tout symptôme doit amener le client à appeler en premier lieu un vétérinaire avant de se tourner vers la Communication Animale. Le communicant animalier doit donc s'assurer que l'animal avec lequel il va faire la séance est déjà pris en charge par un vétérinaire en cas de signaux associés à sa santé. Ainsi le communicant animalier professionnel doit pouvoir collaborer avec des professionnels de tous les métiers touchant aux animaux, et donc maitriser les termes spécifiques à l'anatomie et au comportement de chaque espèce animale. Il n'est pas rare, dans ce métier, d'être face à un client qui ne comprend pas un diagnostic vétérinaire, ou qui interprète faussement les dires d'un comportementaliste. Il n'est pas rare non plus de se trouver face à un responsable d'animaux qui ne connaît pas les mœurs et besoins naturels de l'espèce concernée; et il est très fréquent de rencontrer des responsables d'animaux de compagnie qui font de l'anthropomorphisme dans la lecture des émotions de leur cher loulou.

Ainsi le professionnel de la Communication Animale, parce qu'il est professionnel doit pouvoir apporter les éclairages nécessaires à son client pour que des décisions soient prises en faveur du bien être de l'animal. Cela suppose de pouvoir mobiliser des connaissances mais aussi de se former au fil du temps, au travers de formations courtes dans différents domaines, pour rester à jour dans ce qui se fait en éthologie, éducation, soin, disciplines sportives etc.


Pour résumer mon point de vue, le professionnel de la communication animale n'est ni un thérapeute, ni un interprète. Il est tantôt médiateur entre l'animal et l'humain, tantôt accompagnateur (ou "coach") et offre un cadre dans lequel le responsable d'un animal peut prendre du recul ou retrouver de la maitrise dans une situation qui implique son animal et face à laquelle il se sent démunis, afin que des actions soient posées pour le bien être de l'animal.


Le communicant animalier professionnel travaille en réseau avec de nombreux autres intervenants dans différentes disciplines et ne peut en aucun cas se substituer au vétérinaire, ou tout autre professionnel de santé animale, ni au comportementaliste ou tout autre expert du comportement animal, il n'empiète pas non plus sur la responsabilité du gardien de l'animal, seul décisionnaire. Son accompagnement est bienveillant et sans jugement, au service de l'harmonie humain-animal.


Pour acquérir les compétences nécessaires à la pratique professionnelle, il ne faut pas seulement être "bon" en Communication Animale, il est fondamental à mon avis de suivre une formation sérieuse.


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment est-il possible que, malgré la distance, nous puissions échanger des pensées avec un animal? Sur base d'une photo qui plus est! Encore une fois, aucune étude scientifique n'a pu à ce jour expl