3 Astuces pour débuter en Communication Animale

Dernière mise à jour : 25 nov.

La capacité de communiquer avec les animaux au delà des mots, comme par télépathie, serait innée, évidente pour chacun d'entre nous. Seulement, rares sont les personnes qui se réveillent un matin avec cette capacité, ou qui l'ont toujours pratiquée. La plupart du temps, nous avons à apprendre cette pratique, comme on apprend à jouer de la guitare... sauf que souvent c'est quand même plus rapide en CA qu'en musique!

Autodidacte ou apprenti, vous obtiendrez plus rapidement des résultats, si vous suivez ces 3 conseils, qui trouvent leur origine dans mon parcours autodidacte, et dans mon travail de formatrice en CA depuis 2014.


#1: Trouvez une méthode pour apprendre la Communication Animale !


Même en autodidacte, sans une méthode, il est quasiment impossible d'évaluer votre progression, et d'organiser votre apprentissage. Certains livres suggèrent des exercices, comme c'est le cas de "La connexion perdue" de Martha Williams dont je vous recommande la lecture.

Si vous avez suivi une formation, et que celle-ci est bien structurée, la méthodologie est claire et composée de différents exercices qui vous font évoluer pas à pas, la formatrice est pédagogue: vous avez beaucoup de chance et vous pouvez remercier votre formateur. Il vous suffit alors d'organiser votre pratique en utilisant les outils mis à votre disposition pendant votre formation.

Si vous n'avez pas reçu de support, vous pouvez vous en créer: faites un enregistrement des exercices de relaxation ou demandez à un ami de s'enregistrer (parfois difficile de suivre une relaxation avec sa propre voix), réalisez un support avec lequel rédiger des comptes rendus de communication, que vous photocopiez en plusieurs exemplaires, réalisez des synthèses de vos notes et organisez votre travail dans un planning en prévoyant des moments dédiés à la pratique dans votre emploi du temps.

Autodidacte, commencez pas vous informer sur cette pratique, approfondissez la théorie jusqu'à ce que cette approche de la relation à l'animal vous semble logique. Glanez ça et là des exercices et ordonnez-les dans le sens d'uns progression vers le moment où vous vivrez votre premier échange avec un animal.

Tenter des exercices sans les préparer, et sans les ordonner peut être décourageant, car vous risquez de brûler des étapes et d'obtenir peu de résultats. Et ne pas planifier les moments d'apprentissage peut conduire à se lancer à fond pendant une courte période, pour se désintéresser ensuite et ne plus trouver de temps dédié à vos apprentissages.

Donc, vous sélectionnez des exercices, que vous ordonnez/organisez puis que vous planifiez, pour mettre toutes les chances de votre côté.

PS: si vous optez pour la formation, cet article peut nourrir votre réflexion quant aux critères qui permettent de faire un bon choix ;).

#2 : Pratiquez régulièrement !

Le plus gros frein à l'apprentissage de la Communication Animale, en autodidacte ou à l'issue d'une formation courte, c'est le manque de pratique. Souvent cela est dû à un manque de planification (on en a parlé au dessus), mais aussi à un manque d'opportunités, et enfin à une perte de confiance.

Pour pratiquer régulièrement, vous avez besoin d'une motivation. La première motivation est sans doute de mieux connaître/comprendre votre animal. Vous serez tenté, en débutant, de solliciter vos animaux. Cela pose deux soucis : d'abord l'animal pourrait être las, à force, et choisir de ne plus répondre, ensuite, connaissant bien vos animaux, vos risquez d'obtenir de leur part des informations que vous connaissez déjà ou croirez connaître, vous laissant dans le doute : ai-je reçu un message de mon animal? Ou cela vient il de ce que je crois savoir?


Dans une bonne pratique, vous alternerez entre exercices simples avec vos animaux, comme par exemple émettre un message par la pensée, dialogues (ou tentatives de dialogue) avec des animaux que vous ne connaissez pas (ou peu) et les exercices d'apprentissages qui vous ont mené jusque là, selon les aspects que vous avez le plus besoin de travailler. On alterne pour ne pas se lasser, ne pas lasser les animaux et continuer de progresser sans perdre confiance.

#3: Ne restez pas seul !


Fondamental pour ne pas perdre confiance soi, surtout si votre entourage pense que vous êtes devenu(e) cinglé(e) depuis que vous parlez avec le chat de la voisine!


D'abord un petit réseau de personnes qui porte un regard bienveillant sur votre apprentissage vous encouragera à progresser, tout en vous apportant plein d'opportunités de pratiquer avec leurs animaux. Mieux, quelques contacts qui pratiquent aussi la communication animale, pour s'entraider sur le chemin, s'apporter des vérifications et se questionner ensemble.

Oubliez les membres de votre famille, vous connaissez leurs animaux et ils sont trop proches pour entendre de votre bouche les messages de leurs animaux, c'est un coup à se prendre la tête ou à se sentir pas crédible.

Dans un tel apprentissage, l'autre est un allié indispensable: il vous questionne, vous encourage, vous corrige.. Et vous lui apportez quelque chose de précieux en contre partie: des informations sur son fidèle compagnon. En somme, c'est un win-win la plupart du temps.

👉 A vous maintenant de mettre en place ces conseils !


Commentez cet article

Partagez vos expériences, racontez moi ce que vous avez tenté, comment vous avez mis en place votre pratique.. en commentaires ! Cela sera sans doute utile aux autres lecteurs ! Merci.






209 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout